Ce que je n’ai pas aimé lors de mon voyage à New York

Ce que je n’ai pas aimé lors de mon voyage à New York

 

New York, c’est le stéréotype du voyage aux USA. On s’imagine bien évidemment vivre une autre vie, se confronter à une autre culture. On ne peut pas nier qu’il y’a du vrai dans cela et que l’aura de NY attire indubitablement. Pourtant, cela serait de l’angélisme de croire que tout est parfait dans un séjour aux Etats Unis et plus particulièrement à New York. Alors, il faut oser le dire franchement, il y a des points négatifs à ne pas occulter dans un voyage à New York.

Les rues de New York sont hyper fréquentées

 

Il n’est bien entendu pas question de comparer la vie new yorkaise avec les causses du Larzac. Evidemment, il y a du monde à NY comme il peut y avoir du monde dans une ville de cette ampleur. Mais justement, les rues sont toujours saturées de monde. Quelle que soit l’heure de la journée, ou de la nuit, dans les quartiers touristiques, populaires ou festifs, c’est noir de monde en permanence. Et pas juste Broadway ou Manhattan. Et c’est fatiguant pour de multiples raisons. Tout d’abord, impossible de faire des photos, ou même d’avoir juste une vue d’ensemble puisque l’on est toujours entassé les uns sur les autres. On fait des heures d’avion pour au final se retrouver agglutinés à ne voir que les manteaux de ceux qui marchent devant nous. Il ne faut pas non plus négliger le caractère accidentogène d’une telle masse de population d’autant qu’ils connaissent New York par cœur et pas nous.

Les différences de température intérieur-extérieur

Les américains, c’est bien connus, ne font rien dans la mesure et l’un des aspects négatifs d’un séjour à NY, c’est leur gestion des températures. La ville connaît de par sa position géographique des températures très froides l’hiver et très chaudes l’été. Mais ce sont aussi des fous de la climatisation et le changement entre l’intérieur et l’extérieur est toujours désagréable.

C’est d’autant plus vrai que l’on passe son temps à rentrer dans le boutiques, les bouches de métro. A la longue, c’est particulièrement désagréable. On prend même le risque de facilement attraper un coup de froid, ce qui ajouterait encore des contraintes à la difficulté de visiter la plus grande ville américaine sereinement.

Les sites touristiques sont bondés

New York est une ville qui attire mais cela en fait aussi un de ces inconvénients car il n’y a pas moyen d’y faire une visite touristique tranquillement. Si l’on ne peut pas espérer y faire la visite d’un musée seul, on pourrait au moins espérer voir quelques tableaux ou oeuvres d’art quand on fait le MET ou le MOMA. Mais c’est peine perdue dans la plupart des cas. Si vous voulez aller à Broadway, il faut réserver des mois à l’avance vos places pour une comédie musicale ou un spectacle car sur les dernier moments, il ne reste que les places dont personnes ne veut. Alors oui NY est évidemment touristique, mais à un tel point que cela devient contre-productif et finalement désagréable que de découvrir la ville.

new york voyage

Il est difficile de manger autre chose que de la restauration rapide

Les Etats Unis ne jurent que par la fast-food. Le McDo y tient une place prépondérante, mais c’est de façon plus générale le hamburger, le poulet frit ou le hot dog qui représente une part très significative de l’offre de restauration à NY. C’est sympa le premier jour de pouvoir manger un vrai hot dog new yorkais ou de manger un hamburger dans une chaîne moins médiatisée que McDonalds. Mais sur un séjour d’une semaine, on finit par trouver ce régime plutôt lassant. Et c’est là que l’on se rend compte qu’il n’y a pas vraiment d’autres choix en terme d’alimentation.

On ne peut pas dire que New York est une ville à éviter. Toutefois, il faut bien garder à l’esprit tous ces inconvénients avant de s’ébahir devant la découverte d’une ville pas toujours vivable pour passer des vacances.